SACHS dans le monde –

Votre partenaire où que vous soyez

Vous êtes ici:

France Français

Vous êtes ici:

France Français
worldmap


FRANCE

FRANCE

Conseil pratique SACHS :
Vérification du volant bimasse.

Tests de résistance sur le volant moteur

Dès lors que l'on suspecte un défaut du volant bimasse, la recherche des causes commence. Si les possibilités de diagnostic de défauts ne sont pas suffisantes pour le volant bimasse monté, on peut également examiner ce dernier de façon visuelle, mécanique ou sur un banc d'essais, bien que cette dernière vérification relève des compétences du fabricant.

N'importe quel atelier peut vérifier un volant bimasse démonté avec des outils simples. Il est important de connaître les méthodes correctes.

Tests de résistance sur le volant moteur

Dès lors que l'on suspecte un défaut du volant bimasse, la recherche des causes commence. Si les possibilités de diagnostic de défauts ne sont pas suffisantes pour le volant bimasse monté, on peut également examiner ce dernier de façon visuelle, mécanique ou sur un banc d'essais, bien que cette dernière vérification relève des compétences du fabricant.

N'importe quel atelier peut vérifier un volant bimasse démonté avec des outils simples. Il est important de connaître les méthodes correctes.

Lors du contrôle visuel, vérifier la présence de décolorations (A, C) et de fissures (B).
Vérification du volant bimasse : inspection visuelle

Les signes avant-coureurs

Une surface de friction décolorée sur le volant moteur secondaire observée au cours d'un contrôle visuel, (flèche A) indique une surchauffe ou une surcharge du volant bimasse. Ce défaut survient lorsque les conducteurs laissent l'embrayage patiner trop longtemps. En outre, une surchauffe de longue durée présente un risque de durcissement du lubrifiant spécial à l'intérieur du volant bimasse, ce qui entraîne souvent un dysfonctionnement du composant.

Si des fissures sont visibles sur la surface de friction (flèche B) , il faut remplacer le volant bimasse – sinon, il peut éclater. Des décolorations jaunâtres dans la zone située sous la surface de friction (flèche C) justifient aussi un remplacement, car cela signifie que le palier axial du volant bimasse est usé. C'est audible lors de la conduite du véhicule. Si du lubrifiant accompagné de fragments s'échappe de l'intérieur du composant, il faut également installer une nouvelle pièce.

Lors du contrôle visuel, vérifier la présence de décolorations (A, C) et de fissures (B).
Vérification du volant bimasse : inspection visuelle

Les signes avant-coureurs

Une surface de friction décolorée sur le volant moteur secondaire observée au cours d'un contrôle visuel, (flèche A) indique une surchauffe ou une surcharge du volant bimasse. Ce défaut survient lorsque les conducteurs laissent l'embrayage patiner trop longtemps. En outre, une surchauffe de longue durée présente un risque de durcissement du lubrifiant spécial à l'intérieur du volant bimasse, ce qui entraîne souvent un dysfonctionnement du composant.

Si des fissures sont visibles sur la surface de friction (flèche B) , il faut remplacer le volant bimasse – sinon, il peut éclater. Des décolorations jaunâtres dans la zone située sous la surface de friction (flèche C) justifient aussi un remplacement, car cela signifie que le palier axial du volant bimasse est usé. C'est audible lors de la conduite du véhicule. Si du lubrifiant accompagné de fragments s'échappe de l'intérieur du composant, il faut également installer une nouvelle pièce.

Lors de la rotation du volant moteur secondaire, l'angle atteint des deux côtés doit être identique.
Rotation maximale du volant moteur secondaire SACHS

Tourner jusqu'à la mise en butée

Pour le test du levier ou le test de mobilité, fixer le volant primaire dans un étau en introduisant deux boulons dans les trous de fixation du vilebrequin. Visser ensuite un levier d'épreuve dans les trous de fixation de l'embrayage. Si le volant moteur secondaire tourne de la position relâchée à la butée maximale gauche et droite, les angles atteints et l'application de force ressentie dans les deux directions devraient être identiques. En outre, aucune résistance de mouvement exceptionnelle ne doit se produire.

Si ces critères ne sont pas remplis, cela signifie que des composants défectueux ou abîmés sont présents à l'intérieur du volant bimasse. Ils peuvent rayer le carter en permettant ainsi au lubrifiant de s'échapper. Si l'angle de rotation complet d'environ 60 degrés n'est pas atteint de chaque côté, il est également possible que le lubrifiant se soit durci suite à une surcharge thermique – c'est souvent reconnaissable aux décolorations. Dans ces cas, il faut remplacer le volant bimasse.

Lors de la rotation du volant moteur secondaire, l'angle atteint des deux côtés doit être identique.
Rotation maximale du volant moteur secondaire SACHS

Tourner jusqu'à la mise en butée

Pour le test du levier ou le test de mobilité, fixer le volant primaire dans un étau en introduisant deux boulons dans les trous de fixation du vilebrequin. Visser ensuite un levier d'épreuve dans les trous de fixation de l'embrayage. Si le volant moteur secondaire tourne de la position relâchée à la butée maximale gauche et droite, les angles atteints et l'application de force ressentie dans les deux directions devraient être identiques. En outre, aucune résistance de mouvement exceptionnelle ne doit se produire.

Si ces critères ne sont pas remplis, cela signifie que des composants défectueux ou abîmés sont présents à l'intérieur du volant bimasse. Ils peuvent rayer le carter en permettant ainsi au lubrifiant de s'échapper. Si l'angle de rotation complet d'environ 60 degrés n'est pas atteint de chaque côté, il est également possible que le lubrifiant se soit durci suite à une surcharge thermique – c'est souvent reconnaissable aux décolorations. Dans ces cas, il faut remplacer le volant bimasse.

Plus d'informations