SACHS dans le monde –

Votre partenaire où que vous soyez

Vous êtes ici:

France Français

Vous êtes ici:

France Français
worldmap


FRANCE

FRANCE

Conseil pratique SACHS :
Remplacement des amortisseurs CDC.

Au début de l'année 2012, le douze millionième amortisseur CDC pour automobile depuis le début de la fabrication en 1994 est sorti de l'usine de ZF Friedrichshafen AG à Schweinfurt.

Au début de l'année 2012, le douze millionième amortisseur CDC pour automobile depuis le début de la fabrication en 1994 est sorti de l'usine de ZF Friedrichshafen AG à Schweinfurt.

Confort et dynamique de conduite

De plus en plus de constructeurs automobiles montent le système d'amortissement pilotable en continu Continuous Damping Control (CDC) dans leurs véhicules. Celui-ci surveille en permanence des facteurs tels que l'état de la route, le chargement, l'accélération de la carrosserie et les actions du conducteur. Les capteurs du véhicule enregistrent tous les changements. À partir de ces données, la commande détermine les exigences d'amortissement optimales. La soupape proportionnelle adapte la force d'amortissement en quelques millisecondes pour chacune des roues. Il en résulte un plus grand confort de conduite et de meilleures caractéristiques dynamiques, moins de roulis et de tangage, et une distance de freinage plus courte grâce à un meilleur contact avec la route. Des avantages dont bénéficient aussi de plus en plus d'autobus/d'autocars, de poids lourds et de machines agricoles.

Confort et dynamique de conduite

De plus en plus de constructeurs automobiles montent le système d'amortissement pilotable en continu Continuous Damping Control (CDC) dans leurs véhicules. Celui-ci surveille en permanence des facteurs tels que l'état de la route, le chargement, l'accélération de la carrosserie et les actions du conducteur. Les capteurs du véhicule enregistrent tous les changements. À partir de ces données, la commande détermine les exigences d'amortissement optimales. La soupape proportionnelle adapte la force d'amortissement en quelques millisecondes pour chacune des roues. Il en résulte un plus grand confort de conduite et de meilleures caractéristiques dynamiques, moins de roulis et de tangage, et une distance de freinage plus courte grâce à un meilleur contact avec la route. Des avantages dont bénéficient aussi de plus en plus d'autobus/d'autocars, de poids lourds et de machines agricoles.

1 Capteur de carrosserie, avant droit

2 Capteur, jambe de suspension droite (accélération de la roue)

3 Commande CDC

4 Capteur de carrosserie, avant gauche (accélération de la carrosserie)

5 Capteur de carrosserie, arrière (accélération de la carrosserie)

6 Amortisseur CDC, arrière

7 Capteur, jambe de suspension gauche (accélération de roue)

8 Jambes de suspension, avant

1 Capteur de carrosserie, avant droit

2 Capteur, jambe de suspension droite (accélération de la roue)

3 Commande CDC

4 Capteur de carrosserie, avant gauche (accélération de la carrosserie)

5 Capteur de carrosserie, arrière (accélération de la carrosserie)

6 Amortisseur CDC, arrière

7 Capteur, jambe de suspension gauche (accélération de roue)

8 Jambes de suspension, avant

Autodiagnostic

S'il y a un défaut électrique ou mécanique, il faut vérifier l'amortisseur CDC comme un amortisseur classique et le remplacer le cas échéant. Gerhard Endriß, un ingénieur SAV chez ZF Aftermarket, rassure les mécaniciens : « Même si vous devez remplacer les amortisseurs CDC, il n'y a pas de travaux électriques supplémentaires à réaliser. Pour déposer les amortisseurs CDC, il vous suffit de débrancher la fiche du faisceau de câbles de la valve proportionnelle de l'amortisseur et de la rebrancher lors du montage. »

Le système CDC est capable d'effectuer un autodiagnostic, mais il reconnaît seulement les défauts électriques, pas les dysfonctionnements mécaniques. En cas de défaut, la lampe témoin CDC du tableau de bord s'allume. Pour cerner le problème, une unité de diagnostic (par exemple, Bosch KTS) est nécessaire. Vous pouvez l'utiliser pour lire et supprimer le contenu de la mémoire. Selon le véhicule, il est également possible de comparer les valeurs théoriques/réelles pour vérifier les capteurs du système CDC.

Autodiagnostic

S'il y a un défaut électrique ou mécanique, il faut vérifier l'amortisseur CDC comme un amortisseur classique et le remplacer le cas échéant. Gerhard Endriß, un ingénieur SAV chez ZF Aftermarket, rassure les mécaniciens : « Même si vous devez remplacer les amortisseurs CDC, il n'y a pas de travaux électriques supplémentaires à réaliser. Pour déposer les amortisseurs CDC, il vous suffit de débrancher la fiche du faisceau de câbles de la valve proportionnelle de l'amortisseur et de la rebrancher lors du montage. »

Le système CDC est capable d'effectuer un autodiagnostic, mais il reconnaît seulement les défauts électriques, pas les dysfonctionnements mécaniques. En cas de défaut, la lampe témoin CDC du tableau de bord s'allume. Pour cerner le problème, une unité de diagnostic (par exemple, Bosch KTS) est nécessaire. Vous pouvez l'utiliser pour lire et supprimer le contenu de la mémoire. Selon le véhicule, il est également possible de comparer les valeurs théoriques/réelles pour vérifier les capteurs du système CDC.

Remplacement par paire

Gerhard Endriß signale expressément qu'il faut toujours remplacer les amortisseurs CDC par paire. Pour garantir une fonctionnalité complète, vérifier aussi les accessoires – butées de choc, tubes de protection et semelles de suspension – pour détecter l'état d'usure avant de monter les amortisseurs. Après chaque remplacement des amortisseurs, il faut aussi remplacer le kit SAV comprenant le tube de protection et la butée de choc.

Remplacement par paire

Gerhard Endriß signale expressément qu'il faut toujours remplacer les amortisseurs CDC par paire. Pour garantir une fonctionnalité complète, vérifier aussi les accessoires – butées de choc, tubes de protection et semelles de suspension – pour détecter l'état d'usure avant de monter les amortisseurs. Après chaque remplacement des amortisseurs, il faut aussi remplacer le kit SAV comprenant le tube de protection et la butée de choc.

Montage sans tension

L'ingénieur SAV ajoute : « On peut éviter de soumettre les amortisseurs à des tensions ou efforts en serrant les vis de fixation inférieures uniquement lorsque le véhicule est placé sur ses roues. On mesurera ensuite la géométrie de roue et on l'ajustera si nécessaire. » Après chaque remplacement d'amortisseur CDC par essieu, il faut vérifier les fonctions du système. Lorsque le contact est mis, la lampe témoin doit s'éteindre après environ dix secondes. C'est tout : le système d'amortissement CDC est alors opérationnel.

Montage sans tension

L'ingénieur SAV ajoute : « On peut éviter de soumettre les amortisseurs à des tensions ou efforts en serrant les vis de fixation inférieures uniquement lorsque le véhicule est placé sur ses roues. On mesurera ensuite la géométrie de roue et on l'ajustera si nécessaire. » Après chaque remplacement d'amortisseur CDC par essieu, il faut vérifier les fonctions du système. Lorsque le contact est mis, la lampe témoin doit s'éteindre après environ dix secondes. C'est tout : le système d'amortissement CDC est alors opérationnel.

Plus d'informations