7 février 2022
Temps de lecture : 5 minutes

Chaque mois, nous décryptons un sujet différent pour vous apporter toutes les informations dont vous avez besoin.


Ce mois-ci, nous nous consacrons aux ZFE, ces Zones à Faible Emission de plus en plus plébiscitées dans les grandes villes afin de limiter la pollution émise par les véhicules les plus polluants.

DECRYPTONS LES ZFE

L’objectif de la mise en place de ZFE est d’améliorer la qualité de l’air des villes et ainsi de protéger la santé de la population.

Ce principe existe chez plusieurs de nos voisins européens et on comptait, en 2020, 231 communes ayant mis en place une ZFE dans 13 pays.

L’agglomération mettant en place une ZFE peut choisir de limiter l’entrée des véhicules les plus polluants sur une partie ou l’ensemble de son territoire. Elle peut également opter pour l’application de ces restrictions sur des périodes données ou en tout temps.

Qu'est ce que la vignette CRIT'Air?


La vignette Crit’Air permet de vérifier dans quelle catégorie de pollution entre un véhicule. Elle est obligatoire pour entrer dans certaines agglomérations.

Il existe aujourd’hui 6 niveaux allant du 0 au 5, du moins au plus polluant.

Quelles communes ont instauré une ZFE en France ?


En 2019, 4 grandes agglomérations avaient mis en place une ZFE : Paris, Grenoble, Strasbourg et la Métropole du Grand Paris. En 2021, sept autres métropoles souffrant de pollution de l’air ont rejoint la liste : Aix-Marseille, Montpellier, Nice, Rouen, Strasbourg, Toulouse et Toulon.

Dès la fin 2021, à Toulouse, par exemple, étaient exclus de la ZFE toute fourgonnettes, fourgons et poids lourds vignette Crit’air 5 ou non classé sur un périmètre de 72 km² protégeant ainsi 420.000 habitants

Et dans les années à venir ?

D’ici 2030, les agglomérations de plus de 100.000 habitants seront dans l’obligation de mettre en place des ZFE.

La date originelle était en 2025 mais celle-ci a été décalée par le Sénat en 2021 afin de laisser plus de temps au parc pour se renouveler.

Cela impliquera l’interdiction des tous les véhicules à l’exception des Crit’Air 0, 1 et 2 dans les ZFE.

Existe-t-il des aides pour les particuliers pour changer de véhicule ?


L’Etat a mis en place différentes aides afin de favoriser l’achat de véhicules plus propres :

- Le bonus écologique de 6000€ pour l’achat d’un véhicule électrique de moins de 45.000€

- Une surprime à la conversion de 1000€ dans les ZFE cumulable avec le bonus écologique pour les foyers au revenu fiscal inférieur à 18.000€ par part.

Dans la ZFE de la Métropole du Grand Paris, il existe une aide supplémentaire pour les ménages souhaitant acquérir un véhicule électrique, hydrogène ou hybride rechargeable de moins de 5 ans de moins de 50.000€. L’aide peut aller de 3000€ à 6000€ et déjà 800.000€ ont été validés. La Métropole du Grand Paris propose également la mise en place d’un micro-crédit de 5000€ garanti à hauteur de 50% par l’Etat

Y a t-il des aides pour les entreprises ?


Il existe un dispositif d’accompagnement destiné aux entreprises pour le renouvellement des flottes de véhicules.

Les aides varient selon les métropoles mais restent dans le même esprit :

- Aide financière pour l’achat neuf ou d’occasion ou le leasing de véhicules utilitaires légers ou de PL en motorisation électrique, GPL ou GNV.

- Aide financière à l’achat de vélo cargo

Qu'en est-il des voitures de collection ?


Selon la Fédération française des véhicules d'époque, certaines grandes agglomérations telles que Paris, Reims, Rouen ou encore Nice autoriseront les véhicules de collection à rouler dans leurs ZFE.

Il en sera certainement de même pour les autres agglomérations. Les véhicules de collection représentent, à ce jour, 1% du parc automobile français.

A propos de l'auteur

Ludivine Gloria

Ludivine est la responsable marketing pour la France et le Benelux chez ZF Aftermarket

“Le digital est l'avenir de l'après-vente automobile et c'est à nous d'accompagner nos clients.”