1 juin 2022
Temps de lecture : 5 minutes

La hausse des ventes de véhicules électriques et hybrides rechargeables est en train de bouleverser les méthodes d'entretien et de réparation.

Formation, habilitations, équipements obligatoires et qualification du personnel : tels sont les obligations inhérentes à ces véhicules. Faisons le point sur vos obligations.

Qui doit réaliser l’entretien d’une voiture électrique ?

Pour entretenir un véhicule électrique/hybride, il y a des prérequis. L’entretien d’un véhicule hybride ou électrique doit donc être réalisé par un professionnel agréé.

Pour tous ces travaux avec des voltages et ampérages élevés (400 à 700 volts), une méthode stricte et des consignes de sécurité doivent être rigoureusement respectées, car il existe un risque important d'électrocution voire de brûlures.

Véhicules électriques ou hybrides : formation, habilitations et équipements obligatoires

En tant que professionnel de la réparation et de l'entretien automobile, votre garage doit obtenir toutes les habilitations nécessaires pour travailler en toute sécurité et fiabilité sur les systèmes électriques et hybrides. Une formation est nécessaire pour intervenir dans l'environnement moteur, les composants mécaniques et électriques périphériques du véhicule. Selon la réglementation, la détention de différents niveaux d’habilitations est nécessaire suivant les travaux à effectuer, même pour remplacer les plaquettes de frein d'un hybride ou placer un véhicule sur un plateau en cas de panne.

A noter que l’habilitation électrique désigne, selon le décret n°2010-1118, « la reconnaissance par un employeur de la capacité d’une personne à accomplir les tâches fixées en toute sécurité ». Cela signifie qu'il appartient donc à l'employeur de déterminer l’habilitation électrique de son employé en fonction des tâches qui lui sont confiées, cette dernière est obligatoire depuis le 1er janvier 2013. Les employés d’un garage doivent également avoir au moins une autorisation électrique B0 pour travailler à proximité d'outils et de machines sous tension. Cette habilitation désigne des travaux non électriques dans un environnement électrique à basse tension.

A titre d'information, tous les salariés exposés directement ou indirectement aux risques électriques doivent suivre une formation spécifique. Les employés doivent recevoir une formation sur les bonnes pratiques de sécurité et de prévention auprès d'un centre de formation agréé lorsqu'ils travaillent à proximité de véhicules électriques ou hybrides, dont l’alimentation peut être supérieure à 400 volts

En plus de cela, votre garage devra également s’équiper des équipements spécifiques aux travaux sur les hautes tensions et prévoir un espace dédié et sécurisé dans l’atelier pour toute intervention sur de tels véhicules.

Ce qu’il faut retenir

• Le garagiste doit impérativement être formé pour prendre en charge un véhicule électrique ou hybride

• Il doit être habilité en fonction de sa mission

• Il doit placer le véhicule sous consignation avant toute intervention

A propos de l'auteur

Frédéric Couturier

"Qui a dit que le freinage n'évoluait jamais?."


Fonction

  • Chef de produits freinage et embrayage


Carrière

  • Plus de 30 ans à l'Aftermarket et 14 ans dans le marketin


Sujets de prédilection

  • Les évolutions ds sysèmes de freinage